28e dimanche

Sujets Sang, Corps, Pain, Christ, Crucifixion, Vie éternelle, Pardon, Sainte Cène, Âme

75. Q.

Comment la sainte Cène
te rappelle-t-elle et t’assure-t-elle
que tu as part à l’unique sacrifice du Christ sur la croix
et à tous ses bienfaits?

R.
Le Christ m’a ordonné, comme à tous les fidèles,
      de manger de ce pain rompu
      et de boire de cette coupe
      en mémoire de lui1,
avec la promesse suivante2:
d’abord que,
      pour moi, son corps a été offert
      et rompu sur la croix
      et son sang versé,
      aussi certainement que je vois de mes yeux
      que, pour moi, le pain du Seigneur est rompu
      et la coupe est donnée;
et ensuite,
      qu’il veut nourrir et désaltérer mon âme
          pour la vie éternelle
          de son corps crucifié et de son sang répandu,
      aussi certainement que je reçois
          de la main de l’officiant
          et goûte corporellement
          le pain et la coupe du Seigneur,
          qui me sont donnés comme signes certains
          du corps et du sang du Christ lui-même.
1.       Matt. 26:26-28; Marc 14:22-24; Luc 22:19-20;
          1 Cor. 11:23-25.
2.       1 Cor. 10:16-17.
76. Q.

Que signifie
manger le corps crucifié du Christ
et boire son sang répandu?

R.
Cela signifie, non seulement,
      accepter d’un cœur croyant
      toute la passion et mort du Christ
      et, par là, recevoir la rémission des péchés
      et la vie éternelle1;
mais aussi,
      être de plus en plus unis au corps sacré de Jésus,
      par le Saint-Esprit qui habite en lui et en nous2,
de sorte que,
      bien que Jésus soit au ciel3 et nous sur la terre,
      nous soyons pourtant chair de sa chair
      et os de ses os4,
      et nous soyons gouvernés et vivions éternellement
      par un même Esprit,
      comme les membres de notre corps sont gouvernés
      par une même âme5.
1.       Jean 6:35,40,47,50-55.
2.       Jean 6:55-58,63; 1 Cor. 12:13.
3.       Ac. 1:9-11; Ac. 3:21; 1 Cor. 11:26; Col. 3:1.
4.       1 Cor. 6:15-19; Éph. 5:29-32; 1 Jean 4:13.
5.       Jean 6:56-58; Jean 14:23; Jean 15:1-6;
          Éph. 3:14-19; Éph. 4:14-16; 1 Jean 3:24.
77. Q.

Où Jésus-Christ a-t-il promis aux fidèles
de les nourrir de son corps
et de les désaltérer de son sang,
aussi certainement qu’ils mangent de ce pain rompu
et boivent de cette coupe?

R.
Dans l’institution de la Sainte Cène1 dont voici les paroles:
      Le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré,
      prit du pain, et,
      après avoir rendu grâces, le rompit et dit:
          Prenez, manger,
          ceci est mon corps, qui est rompu pour vous:
          Faites ceci en mémoire de moi.
      De même, après avoir soupé, il prit la coupe et dit:
          Cette coupe est la nouvelle alliance
          en mon sang:
          Faites ceci en mémoire de moi,
          toutes les fois que vous en boirez.
      Toutes les fois que vous mangez ce pain
      et que vous buvez cette coupe,
      vous annoncez la mort du Seigneur
      jusqu’à ce qu’il vienne.”2
Cette promesse est aussi rappelée par saint Paul quand il dit:
      “La coupe de bénédiction que nous bénissons,
          n’est-elle pas la communion au sang du Christ?
      Le pain que nous rompons
          n’est-il pas la communion au corps du Christ?
      Puisqu’il y a un seul pain,
          nous qui sommes plusieurs,
          nous sommes un seul corps,
          car nous participons tous à un même pain.”3
1.       Matt. 26:26-28; Marc 14:22-24; Luc 22:19-20.
2.       1 Cor. 11:23-26.
3.       1 Cor. 10:16-17.